SKATE BAG

Faire un sac à skateboard pour le transporter partout ! ! !

Fabriqué à partir d’un vieux jean usagé et de composants récupérés sur d’autres accessoires, sangles, zip … Cousu avec du fil « jean » multicolor.

Les poches sur le côté permettent d’y glisser des accessoires et des outils, hyper pratique !

FABRIQUER SES OUTILS

TRUSQUIN , réalisé avec des chutes de bois de l’atelier grâce à Manu le tourneur sur bois ( rencontré à la menuiserie des ateliers communautaires de Cergy) :

Décorations pyrogravée par mes soins


Le trusquin sert à faire des tracés parallèles sur une distance précise/et ou reporter une distance.

Exemples d’utilisations en menuiserie :

  • ASSEMBLAGE TENONS / MORTAISES
  • REPORT DE DISTANCE POUR UN PRÉ- TROU
Trusquin DIY Pyrogravé

ECUSSONS DIY Inspirés du film « MOONRISE KINGDOM »

Juste envie de faire des badges pour se rallier à l'épopée de Sam et Suzy . Profondément touchés par l' univers onirique, son ode à l'enfance,  sa force, l'imaginaire, vivre ses rêves jusqu'au bout !
SORTI EN 2012 LE FILM DE WES ANDERSON « MONRISE KINGDOM »

OK, PAS LA PEINE DE VOUS FAIRE UN TOPO SUR LE FILM NI POURQUOI, on adore… RegArdez-LE !

Juste envie de faire des badges pour se rallier à l’épopée de Sam et Suzy . Profondément touchés par l’ univers onirique, son ode à l’enfance, sa force, l’imaginaire, vivre ses rêves jusqu’au bout !

Avec une machine à coudre simple et de la feutrine en stock, allez on s’est lancé, le résultat est à la hauteur de nos attentes pas trop carré, un peu old school et fait main comme on aime…

Camille

FAIRE UN TOTE-BAG À PERSONNALISER

Février 2019 – TOTE BAG DE 42CMx 38CM

Réaliser un tote-bag vierge à personnaliser est assez facile. La première chose est d’acheter ou de récupérer un tissu adapté, ici une cotonnade simple. Il te faut environ 2x un rectangle de 60 cm x 80 cm, ou 60 cm en 150 de laize.

Un tissu 100% coton sera plus facile à personaliser si tu souhaites faire des customs avec des feutres ou de la peinture pour textile, voir de la teinture…car les tissu synthétiques ne peuvent retenir une coloration (exception pour le 100% nylon avec une teinture à chaud).

le patronage du tote-bag a été réalisé par mes soins, il se compose de deux morceaux, l’anse du sac et la poche. Attention à couper le tissu au pli (plié en deux) pour la poche.Ne pas oublier de marquer les repères pour placer les anses et de faire les crans pour les pliures et les valeurs de couture.

Épingler et couper le tissu en respectant le droit fil (le sens du tissu)

FAIRE LES ANSES :

PLIURE DANS LA LONGEUR : Mettre les crans en phase avec le patron pour plier correctement les anses dans la longueur. Plier ensuite les bords à 1 cm de valeur de couture (valeur de couture suivant le patron).

L’ anse avec les valeurs de couture pliée, c’est la première image ci-dessous. Ensuite mettre des épingles sur toute la longueur et coudre les anses sur 2 mm du bord.

COUDRE LA POCHE DU SAC

Coudre la poche sur les 2 côtés à 1,5 cm de valeur de couture (selon le patron) et soit surjeter, soit faire un pont zigzag (comme ci-dessous) pour stopper l’effilochage du tissu.

COUDRE LES ANSES AU SAC

Placer les anses sur les repères de la poche, les épingler. Remborder tout le tour du sac en suivant les valeurs de couture du patron : 2 cm. Les anses doivent être prises dans le rembord du sac. La couture se fera sur tout le pourtour du sac à 1,8 cm du bord.

FINALISER LES COUTURES DES ANSES :

On peut voir le pourtour du sac terminé sur la première photo, sur la deuxième les coutures des anses sont renforcées grâce à une couture « en croix ».

Réalisation d'un tote bag pas à pas
Voilà le sac terminé prêt à repasser et à customiser selon tes envies.
Il m ‘a fallu une heure et demie en tout pour le réaliser, découpe du textile comprise.

Camille

SACOCHE POUR VÉLO

De passage à Vannes, chez Sylvie, elle me raconte qu’elle voudrait se faire une nouvelle sacoche pour son vélo, elle est très sportive, elle parcourt de grandes distances à vélo. Sa sacoche actuelle, achetée dans le commerce, lui cache en partie sa roue avant, et elle trouve ce manque de visibilité dangereux. Elle aimerait donc en faire une plus étroite, qu’elle puisse toujours y mettre un petit pull, son appareil photo et son porte-monnaie.

Elle a déjà acheté tout le matériel, mais ne sait pas trop comment s’y prendre, … Elle sait déjà utiliser une machine à coudre. Nous avons eu trois soirées pour faire le patron et la sacoche ensemble, pas à pas.

Quel matériel est nécessaire ?

  • Tissu solide pour la partie externe (ici un tissu tissé en synthétique)
  • Tissu pour la doublure (ici cotonnade pour être éventuellement lavable)
  • Avoir un grand zip d’environ 50 cm (ici le zip est récupéré sur un vêtement)
  • Boîte plastique récupérée pour faire un renfort rigide (à endroit ou vient se visser le support qui se clipse au guidon)
  • Du fil aux coloris des tissus, une paire de ciseaux qui coupe bien (idéalement pour le textile)
  • Un emporte pièce à frapper pour faire des trous
  • Matériel de géométrie et papier de grande taille pour faire le patron
  • Une machine à coudre

Etape 1. Bon, allons-y ! Tout d’abord prendre le temps de faire un patron :

Quelle dimensions ? Les mesures ont été prises par rapport à l’ancienne sacoche et sur le vélo – Quelle forme ? En fonction du contenu que l’on souhaite y mettre…

Dessiner le projet même un petit croquis pour démarrer c’est important ! Il faut essayer de penser à tout !

(Je n’ai pas de photos désolée…)

Etape 2. Couper le tissu et faire des pré-trous à l’emporte-pièce pour visser la partie qui va s’accrocher sur le guidon du vélo (partie achetée en pièce détachée) :

Etape 3. Monter (coudre) les différentes parties entre elles :

Sylvie coud le soufflet sur le devant de la sacoche

Etape 4. Montage du zip, c’est dur, dur, les épaisseurs, mais la machine résiste !

On ne peut pas utiliser des épingles vu l’épaisseur du tissu, mais les épingles à linges, remplissent parfaitement ce rôle.

Etape 5. Coudre la doublure

Doublure en coton

Le sac terminé !

Sylvie a finit la sacoche seule. Elle a fixé le support à clipser sur le guidon, le rendu est très champêtre avec ce tissu tissé à petits carreaux !

Merci Sylvie ! C’était sympa ces moments de création partagés !

Camille.

FABRIQUER UN MÉTIER A TISSER GÉANT

DÉCEMBRE 2019

AU COURS DE MON CURSUS D.U. FACILITATRICE J’AI EU ENVIE DE FAIRE UN OUTIL POUR DE LA FABRICATION COLLECTIVE ET JE ME SUIS DIT QU’UN MÉTIER À TISSER CE SERAIT UNE BONNE IDÉE . J’OPTE POUR LE FABRIQUER À LA FRAISEUSE NUMÉRIQUE, C’EST UNE MACHINE QUE JE NE CONNAIS PAS ENCORE .

Il permet de recycler de vieux vêtements en jersey, de vieux stocks de laine abandonnés et surtout de faire un travail collectif qui se voit, au sens propre comme au figuré : « LE MÉTIER À TISSER TISSE DES LIENS »

les projets de fabrication en fablab sont souvent perso et majoritairement individuels, j’avais envie de mettre un outils qui permettent AUSSI un travail collectif et pourquoi pas même transportable dans divers lieux…

UN MÉTIER À TISSER PORTABLE , QUELLE TAILLE ?

Démontable donc, emportée par mon idée je dessine tout de suite un plan! Pour info, j’en ferait au moins 3 d’affilés, plus d’innombrables croquis des détails avant de mettre au point une maquette)… Avoir eu l’avis technique de Jean Baptiste Soubias le fabmanager du faclab a aussi été décisif. Deux mission devaient s’imposées à moi : Apprendre FUSION 360 (Autodesk) et apprendre à faire mon parcours d’outils avec VCARVE

Maquette en carton

Les petits métiers à tisser pullulent dans le commerce, j’en ai d’ailleurs gardé un hérité de mon enfance . Pour un jouet en plastique des années 80, il a carrément traversé le temps : BRAVO ! Aujourd’hui, Les jouets en plastique ne sont plus aussi solides ! Si vous voulez voir un essai sur le mini métier à tisser c’est ici

Le fait d’avoir un petit métier à tisser « D’INITIATION » me dérange, c’est sympa pour apprendre la technique, mais pourquoi pas envisager une véritable oeuvre qui a une fonction à la fin ? Un tapis une tenture, une couverture, …C’est toujours utile. Je pars sur l’idée de faire un métier à tisser géant qui pourrait éventuellement s’accrocher à un mur pour faciliter le travail et ne pas mobiliser tout l’espace collectif . Une taille de 2 mètres par 2,5 mètre est un format qui me plait assez. Les métiers traditionnels de grandes dimensions sont énormes ils remplissent des pièces entières. Mon modèle c’est une adaptation technique simplifiée…Allez c’est parti !

Dessin technique préparatoire réalisé sur Illustrator

FUSION 360 D ‘AUTODESK

La partie SKETCH est relativement intuitive bien que je butte encore sur le passage à certaines fonctions. J’ai essentiellement appris les bases grâce à des tutos en ligne, Pierre Bayle facilitateur au FACLAB nous a introduit ce logiciel en novembre 2018.

Marc, aussi utilisateur de FUSION 360 au FACLAB, m’a montré comment passer de la fonction « sketch » à des modèles en « 3D », faire des dessins techniques, assembler des composants…Il réalise beaucoup de mobilier en bois ainsi que des rûches.

J’ai acheté quelques pièces de connection en métal pour assembler certaines parties, notamment celles qui doivent être démontables et supporter un serrage (ou desserrage)

UNE PREMIÈRE MAQUETTE 1/4 À LA DÉCOUPE LASER

Pour voir si tout mes projections sont réalistes je compte découper à la laser dans du médium mon projet à l’échelle 1/4, histoire de voir si tout y est et si j’ai besoin de faire certaines améliorations.

Préparation des plans pour la découpe laser en dessin vectoriel, ici sur Illustrator (on peut faire la même chose sur Inkscape).

Le 17 juin 2019 : Participer au MAKER CAMPUS de Nantes édition 5-7 juill 2019

Essai pour un métier à tisser debout participatif et ultra simple d’utilisation:

MAQUETTE DECOUPE LASER : peignes haut et bas, enseigne réalisé à PLATEFORME C (Ping) en MDF 3mm

Le cadre est réalisé en pin, tasseaux de 50mm de coté, dimension 160cm haut x 150cm de large. Les tasseaux ont été découpés à Plate-forme C avec la scie radiale

MAQUETTE EN FRAISAGE NUM DU PLAN : Peigne et lettres enseignes réalisé au Fablab du Don MDF 3mm

FRAISAGE NUMÉRIQUE AU FABLAB DU DON

Bon l’essai se révèle pas mal à l’utilisation : agréable d’avoir un métier à tisser debout !

Il est complètement démontable,ce qui rend le transport beaucoup plus facile. le cadre peut cependant rester avec un travail en cours (dans ce cas je dois l’emmener avec ma remorque) .

Je le voyais petit mais finalement la taille est pas mal, et ça représente un sacré bout de temps passé dessus ! Je dirais qu’il y a bien 30 à 40 heures de tissage afin de réaliser un tapis d’un bout à l’autre.

En revanche pour ce qui est de l’alternance des fils j’opterais pour ajouter un peigne qui sépare et alterne la trame , pas eue le temps de faire celui qui était prévu au départ avant le Maker Campus, idem pour les mini-navettes .

Le D.U. FACILITATEUR (en fablab) AU FACLAB DE GENNEVILLIERS

Je viens de finir le cursus du D.U. Facilitateur en fablab, commencé en octobre 2018, il s’achève avec la soutenance présentée le 19 février 2019

Le faclab basé dans l’Université de Gennevilliers ( Université déportée de Cergy-Pontoise 95)

Lieu pluridisciplinaire et contributif.

Nous étions 6 participants à la promo DU#7 à passer notre soutenance.

Promotion DU#7 : Antoine TAILLANDIER, Monia MOGANDA, Alice BERNARD, Michele TRUCCO, Camille YEYE MONSINI et Younes GASMILI (non présent sur la photo)

Sur la photo aussi une partie de l’équipe pédagogique : Neyla Nourredine (Assistante de direction), Christian Neveu (Professeur d’électronique), Jean-Baptiste Soubias (Fabmanager et co-directeur) Karine Bouillod (Fabmanager) et Charline Bobet (Facilitatrice itinérante et Suivi des étudiants) .

On a tous des profils et projets variés :

  • Monia propose des projets d’acculturations numériques et des stages en région parisienne: Association CITE TECH
  • Alice Bernard est bibliothécaire à St Avertin (région de Tours) et propose des ateliers numériques dans sa médiathèque et à Tours au FUNLAB : FUNLAB médiathèque de St Avertin
  • Michele TRUCCO a le projet d’ouvrir un fablab sur Pantin (93)
  • Younès Gasmili sera fabmanager au Faclab de l’IUT de Sarcelles (95) facebook

FACLAB de Gennevilliers-Université de Cergy-Pontoise

Camille

INITIATION IMPRESSION 3D au FABLAB DU DON

LE MERCREDI 6 MARS 2019

Après quelques jours de préparation avec Denis Muset Despero le fabmanager du fablab, une bonne session de rangement, la rénovation d’assises, avec accessoires cousus sur place par Clotilde, création d’un banc, et la mise en place des équipements, on a accueillis des visiteurs toute une après-midi :

Nous avons pu recevoir deux sessions de personnes venus de tous horizons pour découvrir l’impression 3D. La première session composée plutôt d’adultes et la seconde majoritairement d’enfants venus du centre de loisirs voisin.

L’initiation s’est portée sur le process de base pour partir d’une idée jusqu’à l’impression d’ un objet, un brève aperçu des machines et de leur possibilités. Quelles étapes sont nécessaires pour naviguer d’un ordinateur à une machine, les formats des fichiers, quels sont les logiciels libres qui permettent de modéliser et de « slicer ».

Une initiation à la modélisation 3D simplifiée par Tinkercad (logiciel Autodesk en libre accès mais uniquement en ligne) a aussi été proposée.

Une après-midi bien remplie, qui a été riche en rencontre, on espère qu’elle suscitera des tas d’idées et de projet variés !

Fablab du Don à Marsac-sur-Don

Camille

TISSAGE SUR MINI MÉTIER À TISSER

Voilà une petite démo sur un petit métier à tisser, modèle en plastique d’un célèbre fabriquant de jouet datant des années 80, solide, il a très bien résisté au temps !

Il faut tout d’abord mettre en place le fil de trame (blanc) s’assurer qu’il passe bien dans chaque rainure, remplir les navettes de fil (les navettes permettent de passer le fil d’un bord à l’autre.J’ai perdu les peigne qui étaient dessus à l’origine, mais un peigne du commerce pour les cheveux fera très bien l’affaire .

Vous pouvez utiliser des restes de laine, coton, lanières de tissu, jersey,…

et même des végétaux glanés le long des chemins, exemple à venir!