LE COCON ou LE TEMPS SUPENDU

Avril 2020

Imaginer un cocon pour s’évader et arrêter le temps, durant le confinement j’ai eu envie de créer un espace où disparaître, retrouver la solitude et rêver…

Quoi de plus simple que de fabriquer une cabane suspendue dans les hauteurs, inatteignable, hors d’atteinte du temps…

J’ai commencé par faire quelques dessins préparatoires et j’ai aussi déterminé quels matériaux et quelle technique j’allais pouvoir utiliser pour ce projet. J’ai donc opté pour le crochet, une technique que je connais déjà, pour un rendu organique et biscornu. Mon inspiration ultime, c’est l’artiste Toshiko MacAdam.

J’ai trouvé le cordage nécéssaire sur le site de La Corderie Mansas. Pour mes premiers essais j’ai choisis 400 mètres de cordon tressé de 5mm de diamètre en Polyéthylène noir :

  • Bonne résistance à la rupture, Excellente résistance à l’abrasion, Résistance aux intempéries (UV et humidité) et aux produits chimiques (acides et solvants), imputrescible, imperméable, facile à épisser
  • Apparence plastique « brillante », flexible, s’allonge, mémoire de forme lui permettant de se déformer sans casser et de conserver sa structure, flottabilité, légereté 

Ma première problématique était de trouver l’outils de taille adéquat (le crochet) pour commencer à crocheter.

J’ai donc décider de commander certaines tailles de crochets en bambou en ligne chez Bergère de France (9mm et 12mm) et en attendant ma commande je me suis lancée dans la fabrication d’un crochet maison en bois.

La suite de cette aventure créative à venir …